Conférence de presse du CFOP-BF

Situation Nationale : << L’opposition politique annonce une série de marches pacifiques et silencieuses sur tout le territoire national les 03 et 04 juillet 2021, sa suspension au dialogue politique national et la démission du premier ministre et celle du ministre de la défense. >> ( Eddie KOMBOÏGO, chef de file de L’opposition politique burkinabè )

( Ouagadougou, 25 juin 2021 )

Les premiers responsables des partis politiques de l’opposition ont animé une conférence de presse dans cette matinée du vendredi au siège du CFOP-BF à Ouagadougou.

Une conférence de presse au cours de laquelle le chef de file de L’opposition politique burkinabè, Eddie KOMBOÏGO a annoncé une série de mesures prises par l’opposition politique burkinabè face à la gestion actuelle de notre pays, le Burkina Faso.

Pour lui : << Notre pays, le Burkina Faso est en proie à des attaques barbares et injustifiées et de façon répétées depuis 2015 occasionnant de nombreux décès aussi bien civils que militaires, de nombreux déplacés internes, la fermeture d’écoles et l’absence de L’État dans plusieurs localités de notre pays, désormais sous contrôle des forces terroristes. >> a-t-il déclaré d’entrée de jeu avant de demander à l’assistance d’observer une minute de silence en la mémoire de toutes les victimes du terrorisme.

En outre, il a affirmé que : << Jamais le peuple burkinabè n’a été autant endeuillé que lors de ces 5 dernières années. Près de 595 attaques terroristes, plus de 1500 morts , des blessés par milliers, environ 1 million 500 000 déplacés internes ( …), Si ce ne sont pas les attaques terroristes qui endeuillent les populations, ce sont des infrastructures qui s’écroulent sur des élèves occasionnant mort d’hommes, signe des effets criminels de la corruption qui gangrène le pays. (…) Où sont passés les 40 milliards dénoncés par le Ministre de la Santé ? Pendant ce temps, face à ces tragédies et à ces actes de mal gouvernance, le pouvoir tente de museler les médias par des suspensions et des menaces. (…) >> a-t-il renchéri avant de donner les différentes mesures prises par l’opposition politique burkinabè face à cette situation nationale.

 » Au vu de la situation nationale, l’opposition politique annonce une série de marches pacifiques et silencieuses dans les 45 provinces à travers tout le territoire national les 03 et 04 juillet 2021, sa suspension au dialogue politique national pour la non démission du premier ministre et celle du ministre de la défense. » a-t-il conclu !

Fresh_Burkina, les nouvelles fraîches d’ici et d’ailleurs

www.freshburkina.com

Articles similaires

Laissez un commentaire